Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Plan de mise en œuvre 2022-2027 du Plan pour une économie verte 2030 : 3,48 G$ pour réduire l’empreinte carbone de tous les modes de transport

Québec, le 28 avril 2022. – Le gouvernement du Québec agit de manière vigoureuse afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports, qui compte pour plus de 43 % des émissions du Québec. Le plan de mise en œuvre 2022-2027 (PMO 2022-2027) du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) prévoit plus de 3,48 milliards de dollars (G$) afin de poursuivre les changements engagés pour favoriser le déploiement de bornes de recharge électriques et pour accélérer l’électrification des transports scolaire, collectif, des véhicules légers, des camions lourds et spécialisé.
 
L’adoption du transport électrique par la population est tributaire d’un réseau bien établi de bornes de recharge. L’aide financière sera donc bonifiée pour le déploiement de bornes de recharge rapide. Une enveloppe de 50 M$ est destinée aux entreprises du secteur privé pour permettre l’installation de bornes de recharge rapide publiques supplémentaires. De plus, le gouvernement du Québec financera l’installation de bornes de recharge rapide additionnelles dans le Circuit électrique.
 
Toujours dans le but de contribuer à la réduction des émissions de GES, le gouvernement du Québec lance le programme Écobus et bonifie le Programme d’aide gouvernementale à l’amélioration de l’efficacité du transport maritime, aérien et ferroviaire, renommé Programme en efficacité du transport maritime, aérien et ferroviaire (PETMAF), ainsi que le programme Écocamionnage.
 
Écobus
 
Ce tout nouveau programme vise deux objectifs : réduire les émissions de GES dans l’industrie du transport privé des personnes et favoriser l’usage d’autobus, de minibus, de fourgonnettes et d’autres véhicules dotés de technologies sobres en carbone. Ce programme est doté d’un budget global de 73,4 M$ sur cinq ans.
 
Programme en efficacité du transport maritime, aérien et ferroviaire
 
Le PETMAF a pour objectif de réduire ou d’éviter les émissions de GES dans les transports maritime, aérien et ferroviaire, notamment par l’introduction de nouvelles technologies, la mise en œuvre de pratiques plus efficaces sur le plan énergétique ou encore le recours à des énergies moins émettrices de GES. La nouvelle mouture propose des améliorations qui permettront entre autres de bonifier l’aide aux différentes clientèles admissibles comme les entreprises ou les organismes municipaux. Le budget de 55,3 M$ sur cinq ans, reconduit jusqu’au 31 mars 2026, est financé par le Fonds d’électrification et de changements climatiques.
 
Écocamionnage
 
À eux seuls, les véhicules lourds ont émis 10,58 mégatonnes de GES, ce qui représente 36,5 % des émissions du secteur du transport routier. En février dernier, le programme a été bonifié pour maximiser la réduction de la consommation de carburant fossile et de pétrole dans l'industrie du transport routier des marchandises.
 
Avec le PMO 2022-2027, le programme est maintenant doté d’une enveloppe budgétaire de 246,3 M$ sur cinq ans, en hausse de 46,4 M$$. Le programme permettra maintenant de financer de nouvelles catégories de véhicules, notamment les camionnettes et fourgonnettes utilisées à des fins commerciales.
 
Électrification du parc de véhicules du gouvernement

Le gouvernement annonce aussi l’implantation de la nouvelle Politique d’acquisition gouvernementale des véhicules électriques, qui prévoit l’électrification de 100 % des véhicules légers (automobiles, fourgonnettes, véhicules utilitaires sport et minifourgonnettes) et de 25 % des camionnettes du parc de véhicules des ministères et organismes d’ici 2030. Dorénavant, tous les ministères et organismes souhaitant faire l’acquisition d’un véhicule devront en acquérir un à propulsion électrique. À ce jour, le parc gouvernemental de véhicules, composé d’environ 21 000 véhicules légers, camions et autobus, compte un peu plus de 1 700 véhicules électriques.

Citations : 
 
« Le secteur des transports représente environ 43 % des émissions de gaz à effet de serre du Québec. Il est essentiel de réduire ce pourcentage dans le cadre de notre lutte contre les changements climatiques. Déjà, beaucoup de travail a été accompli dans la dernière année pour décarboniser nos transports, et le plan que nous présentons aujourd’hui nous permet d’aller un peu plus loin dans l’appui que le gouvernement est en mesure d’offrir au secteur. »
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
« Nous sommes pleinement engagés à réduire l'impact environnemental et les émissions de gaz à effet de serre dans le domaine du transport des personnes et des marchandises. C’est une fierté de voir l’augmentation des budgets et la mise en œuvre de nouvelles mesures pour poursuivre ce grand chantier de décarbonisation de tous les modes de transport. Avec ces sommes additionnelles, le Québec prouve une fois de plus qu’il est un leader indéniable de l’électrification des transports. »
 
François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie
 
« L’électrification des transports est un choix logique pour le Québec, qui dispose de l’hydroélectricité, une énergie propre, renouvelable et abondante. Par l’entremise de nos divers programmes, nous continuerons d’appuyer les municipalités, les entreprises et les citoyens afin qu’ils puissent faire le choix d’un véhicule propre. Qu’un plus grand nombre de personnes passe au mode électrique est tout à l’avantage du Québec, puisqu’en plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre et notre consommation de pétrole, nous créons de la richesse au Québec grâce aux filières stratégiques de l’électrification des transports. »
 
Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
 
 
Liens connexes :
- 30 -

SOURCES :

Rosalie Tremblay-Cloutier
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements
climatiques, ministre responsable
de la Lutte contre le racisme
et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 438 777-3777

Claudia Loupret
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Transports
et ministre responsable de la région de l’Estrie
Tél. : 418 670-6413
Genevieve Tremblay
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Énergie et
des Ressources naturelles et
ministre responsable des régions
de la Côte-Nord et de la
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile