Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Protection du patrimoine naturel - Québec annonce son intention de créer une nouvelle aire protégée dans la région de l’Outaouais

Québec, le 10 juin 2021. – Le gouvernement du Québec a l’intention de créer une aire protégée dans la région de l’Outaouais. Le territoire mis en réserve de Mashkiki permettra de consolider le réseau d’aires protégées du Québec en lui ajoutant plus de 30 km2.
 
C’est ce qu’a fait savoir ce jeudi le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, de concert avec le député de Papineau, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, M. Mathieu Lacombe.

La mise en réserve d’un territoire permet de le comptabiliser au Registre des aires protégées au Québec jusqu’à ce que le gouvernement soit en mesure de lui attribuer un statut légal de protection.

Citations :

« Chaque fois que nous ajoutons une aire protégée au réseau québécois, nous posons un geste significatif à l’égard des prochaines générations et à l’égard de la nature qui nous fait tant de bien. Avec la mise en réserve de ce nouveau territoire, c’est au tour de l’Outaouais de voir sa biodiversité préservée à perpétuité. Le gouvernement du Québec a bien l’intention de continuer à agir ainsi pour protéger la nature et lutter contre les changements climatiques, tout en permettant aux Québécoises et aux Québécois de mieux s’adapter à l’évolution du climat. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
 
« Le réseau d’aires protégées du Québec fournit de merveilleux espaces naturels où les familles québécoises peuvent se ressourcer en plein air. En Outaouais, ce sont des lieux très populaires depuis le début de la pandémie. Je me réjouis donc de voir s’agrandir le territoire protégé pour les générations actuelles et futures, en Outaouais comme ailleurs au Québec. Le projet de Mashkiki est important pour de nombreux citoyens de Papineau et de toute la région. Il s’agit d’un patrimoine inestimable que nous devons préserver. Après avoir été interpellé par des citoyens soucieux de la question environnementale ainsi que par des acteurs du milieu, je m’étais personnellement engagé à travailler sur le projet avec mon collègue Benoit Charette que je tiens à remercier. Je suis donc aujourd’hui extrêmement heureux du dénouement rapide de ce dossier qui méritait toute notre attention. »
 
Mathieu Lacombe, député de Papineau, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais
 
Faits saillants :
  • En plus d’assurer la protection d’éléments représentatifs du territoire, le projet Mashkiki est considéré comme un « point chaud » pour la biodiversité en Outaouais. Il permettra de protéger l’habitat de plusieurs espèces en situation précaire.
     
  • Il s’agit d’un autre pas vers la bonification du réseau d’aires protégées québécois. En ce qui concerne la désignation d’autres territoires comme aires protégées, les discussions entre les différents ministères impliqués dans les démarches se poursuivent.  
Lien connexe :   
- 30 -

SOURCES :

Claude Potvin  
Directrice des communications
Cabinet du ministre de l’Environnement  
et de la Lutte contre les changements
climatiques, ministre responsable
de la Lutte contre le racisme
et ministre responsable
de la région de Laval  
claude.potvin@environnement.gouv.qc.ca
Tél. : 418 521-3911 
Antoine de la Durantaye
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Famille
et ministre responsable de la région
de l’Outaouais
Tél. : 418 558-6039
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile