Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Modernisation de la collecte sélective : Québec, la FQM et l’UMQ s’unissent pour accompagner le milieu municipal 

Québec, le 12 avril 2021. – Un webinaire portant sur l’ambitieuse réforme du système de collecte sélective québécois s’est tenu ce lundi en présence de plus de 500 acteurs du milieu municipal. Organisé conjointement par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et RECYC-QUÉBEC, ce séminaire a permis d’apprécier tout le travail accompli entre le moment de l’annonce de cette modernisation, le 11 février 2020, et l’adoption du projet de loi en découlant, en mars dernier. L’événement a également été l’occasion de rappeler les grandes lignes de cette réforme et de répondre aux questions de nombreux intervenants.

Lors de son intervention, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, a souligné le rôle majeur du milieu municipal en matière de collecte sélective, mais aussi de protection de l’environnement. Il leur a également rappelé que le Ministère est là pour les épauler.
 
Au-delà de l’actuelle réforme, les acteurs municipaux sont des participants incontournables de l’implantation de la consigne élargie ainsi que de la mise en œuvre de la Stratégie de valorisation de la matière organique, annoncée le 3 juillet 2020. Ils seront aussi parties prenantes à la future Stratégie de réduction et de gestion responsable des plastiques au Québec, qui fera l’objet de consultations l’automne prochain. Leur connaissance approfondie du terrain est essentielle au déploiement de stratégies nationales qui nécessitent une adaptation au contexte particulier de chaque région du Québec.
 
Leur rôle est indispensable pour l’atteinte des objectifs gouvernementaux dans le nouveau système de collecte sélective, dont la modernisation se fera suivant l’approche de responsabilité élargie des producteurs. Les entreprises deviendront alors responsables des contenants, emballages, imprimés et journaux qu’elles mettront en marché, et ce, jusqu’à la fin de leur vie utile. Le ministre a réitéré l’importance de la participation du milieu municipal à l’élaboration de cette modernisation. Cette contribution essentielle se poursuivra pour les prochaines étapes de cette transition vers le système modernisé. Les différentes mesures de la réforme entreront en vigueur graduellement d’ici 2024. 
  
De nombreux gestes posés, et d’autres à venir, pour la gestion des matières résiduelles
Depuis deux ans, plusieurs actions ont été réalisées pour améliorer la performance du Québec en matière de récupération et de recyclage des matières résiduelles. Outre un investissement de 100 M$ sur 5 ans annoncé en 2019, le gouvernement annonçait, au début de l’année 2020, l’élargissement de la consigne à tous les contenants de boissons prêtes à boire de 100 millilitres à 2 litres, qu’ils soient en plastique, en verre ou en métal. Les contenants de type carton multicouche seront visés dans un second temps. Des projets pilotes sont en cours de réalisation et seront dévoilés très prochainement.
 
En février 2020, le ministre Charette annonçait, en collaboration avec divers partenaires, dont RECYC-QUÉBEC, l’UMQ et la FQM, la réforme du système de collecte sélective et l’injection de plus de 30,5 M$ pour soutenir cette modernisation. Les centres de tri et les autres acteurs de la collecte peuvent désormais compter sur cinq nouveaux programmes de soutien pour les accompagner.
 
Ensuite, en juillet dernier, le ministre lançait la Stratégie de valorisation de la matière organique.  Dotée d’un budget de 1,2 G$ sur 10 ans, elle vise à recycler ou valoriser 70 % de la matière organiques d’ici 2030 en offrant notamment la collecte de la matière organique à tous les citoyens du Québec d’ici 2025 et en assurant la gestion de ces matières dans tous les industries, commerces et institutions. La Stratégie permettra de réduire de 270 000 tonnes équivalent CO2 (t éq. CO2) par année les émissions de GES à l’horizon 2030.
 
Dernièrement, le ministre a annoncé la mise sur pied d’un nouveau programme disposant d’un budget total de 14,32 M$ pour optimiser le réseau des écocentres au Québec. Il prévoit notamment augmenter le nombre d'écocentres sur le territoire québécois et améliorer leur accessibilité pour que l'ensemble des citoyens puissent avoir facilement accès à un écocentre à proximité de leur domicile.
 
Du côté des sites d’enfouissement, le travail se poursuit actuellement vers l’objectif ultime d’éliminer l’enfouissement et d’arriver à la cible « zéro déchet ».  Une enquête avec audience publique du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) est d’ailleurs en cours concernant les enjeux de l’élimination des déchets au Québec. Le BAPE se penchera sur les questions d’acceptabilité sociale, sur les méthodes et la capacité d'élimination de ces résidus pour les 20 prochaines années et, pour s’en inspirer, sur les technologies innovantes utilisées ailleurs dans le monde.
 
Enfin, la responsabilité élargie des producteurs (REP) à l’égard des électroménagers annoncée en 2019 est en cours de déploiement. Dès les prochains mois, de nouveaux points de récupération de ces appareils verront le jour.

Citations :

« Notre réforme des systèmes de consigne et de collecte sélective est bel et bien enclenchée. Elle nous permettra d’augmenter la qualité des matières sortant des centres de tri, la variété des débouchés locaux et la force de l’industrie québécoise de la récupération et du recyclage. Pour ce faire, je suis heureux de pouvoir compter sur la collaboration essentielle des municipalités. Avec elles et avec tous les autres partenaires de cette modernisation, nous ferons un succès de cette réforme absolument nécessaire. Et grâce à l’engagement de chacun, les Québécoises et Québécois profiteront d’un milieu de vie de qualité axé sur la durabilité. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
 
« Nous sommes au début de cet important chantier de modernisation et nous devons tous travailler ensemble pour favoriser sa réussite et l’atteinte des objectifs visés, d’autant que les défis à relever sont considérables. Notre priorité, en tant que porte-parole des régions, est d’assurer que cette modernisation, qui est autant économique qu’environnementale, soit profitable à l’ensemble des régions du Québec. Cette réforme doit s’adapter au terrain, à chacune de nos MRC, à chacune de nos municipalités. »
 
Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités et maire de Sainte-Catherine-de-Hatley
 
« Cette réforme en matière de consigne et de collecte sélective était attendue par le milieu municipal. Les gouvernements de proximité sont maintenant prêts à passer à la prochaine étape, mais non la moindre : la mise sur pied d’une réglementation adaptée et équilibrée qui respectera à la fois le rôle essentiel des municipalités et les différentes réalités municipales et régionales. L'UMQ continuera de collaborer avec le gouvernement du Québec et d'accompagner ses membres pour que la transition se fasse dans les meilleures conditions. »
 
André Bellavance, président de la Commission de l’environnement de l’Union des municipalités du Québec et maire de Victoriaville

Lien connexe :
 
Pour prendre connaissance de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et du plan d’action 2019-2024 : www.environnement.gouv.qc.ca/matieres/pgmr.
 
- 30 –

SOURCE :

Geneviève Richard
Attachée de presse
Cabinet du ministre
de l’Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques,
ministre responsable
de la Lutte contre le racisme
et ministre responsable
de la région de Laval
Tél. : 418 952-6352
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile