Les aventures de Rafale

Différentes espèces menacées

Au Centre d’interprétation des mammifères marins, ma tante me conseille de faire une petite visite pour en apprendre un peu plus sur les différentes familles de cétacés. J’en profite donc pour examiner attentivement les squelettes de baleines accrochés un peu partout. Je ne vois pas vraiment de particularités qui pourraient m’aider à les distinguer facilement. Je demande à tante Mélodie de m’aider, car j’aimerais aller observer les baleines le plus vite possible, en chair et en os cette fois!

Ma tante, il existe beaucoup trop d’espèces différentes. Comment faire pour s’y retrouver?

Eh bien, je vois que tu t’impatientes un peu!

Ce n’est pas ça… Mais tu expliques tellement bien les choses et avec tant de passion! C’est une vraie musique à mes oreilles, comme le chant des baleines!

Tu sais me prendre par les sentiments, mon petit neveu! Eh bien, pour commencer, les animaux marins que l’on retrouve dans l’ordre des cétacés sont les baleines, les rorquals, les dauphins et les marsouins. Ne trouves-tu pas les mammifères marins impressionnants par leur taille?

Ils sont gigantesques!

Eh bien, le mot « cétacé » provient du grec et signifie « monstre marin »! Pas parce que ces animaux sont dangereux, mais bien à cause de leurs dimensions étonnantes. Ces « monstres » se divisent en deux grandes familles : les baleines à dents et les baleines à fanons.

À fanons?

Oui, tu as bien entendu! Les fanons remplacent les dents et ils ressemblent étrangement à une grosse moustache poussant tout le long de la mâchoire supérieure de ces animaux! On les appelle d’ailleurs aussi les « baleines à moustaches ». Celles-ci sont parmi les plus gros animaux de la planète, mais elles se nourrissent principalement de petits organismes.

Et les baleines à dents ont des dents, j’imagine?

Exactement, Rafale! Ces baleines mangent surtout des calmars et des poissons qu’elles capturent un à un. Chaque espèce utilise ses propres méthodes de chasse. Chez le dauphin, le béluga et l’épaulard, des liens très serrés se forment entre les individus, et ces associations se prolongent quelquefois durant toute la vie du cétacé.

Les baleines à fanons n’aiment pas être en groupe?

En fait, elles sont plutôt solitaires et elles se regroupent essentiellement pendant les périodes de reproduction ou à des endroits où la nourriture est abondante. Les liens les plus forts sont habituellement ceux qui unissent la mère à son petit, mais ils ne durent environ qu’un an.

Combien d’espèces retrouve-t-on dans le Saint-Laurent?

On y retrouve 13 espèces différentes de cétacés, et chacune appartient à l’une ou l’autre des catégories que je t’ai décrites.


Le monde du silence est-il vraiment silencieux?
								Émettre des sons pour se comprendre
À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile