Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Avril 2021 : le troisième avril le plus chaud et les douze derniers mois au deuxième rang des plus chauds en 100 ans

Le troisième avril le plus chaud en 100 ans au sud Québec, avec une température moyenne 3,0 °C plus élevée que la normale de 1981-2010, à 0,5 °C du record de 2010, a prolongé une période exceptionnellement chaude pour les Québécois. En effet, le début de l’année 2021, les six derniers mois (tous anormalement doux) et les douze derniers se classent tous au deuxième rang des plus chauds en 100 ans, ayant respectivement été 3,3 °C, 3,1 °C et 1,7 °C plus chauds que la normale au sud de la province. L’unique chaleur plus élevée que celle des derniers mois pour ces périodes prolongées a été observée en 2009-2010, et avait ultimement débouché sur l’année la plus chaude jamais enregistrée (2010). La température moyenne des douze derniers mois a été très près du record (0,4 °C d’écart). Le portrait observé est très similaire à l’échelle du Québec, à quelques rangs ou dixièmes de degrés près. Un signe notable de cette chaleur : le couvert de neige était à son plus bas niveau des archives climatiques à la mi-avril, avec un contenu en eau moyen de 12 mm au sud du Québec, plus typique de la fin mai et 129 mm sous la normale de la mi-avril. Alors que le contenu en eau (81 mm) à la fin mars était déjà 60 % sous la normale, l’évacuation hâtive de l’eau de fonte a été facilitée au sud-ouest de la province par l’absence de 40 % des pluies qui l’accompagnent normalement en avril.

Avril 2021 en chiffres
3e  avril le plus chaud en 100 ans au sud du Québec
2e  période de mai à avril la plus chaude en 100 ans au sud du Québec
1er  couvert de neige le moins chargé en eau à la mi-avril au sud du Québec, avec 12 mm (18 % de la normale)
60  % de la neige normale reçue en avril au sud-ouest du Québec, avec 7 cm (64 % au Québec, 13 cm)
60  % de la pluie normale reçue en avril au sud-ouest du Québec, avec 37 mm (125 % au Québec, 26 mm)
55  % de l’eau de fonte normale en avril au sud-ouest du Québec, avec 55 mm
60  % de l’apport en eau total normal en avril au sud-ouest du Québec, avec 99 mm
3,0  °C plus chaud que la normale en avril au sud du Québec (0,5 °C du record)
1,7  °C plus chaud que la normale de mai 2020 à avril 2021 au sud du Québec (0,4 °C du record)

La première moitié d’avril, 4,9 °C plus chaude que la normale et 3,5 °C au-dessus du point de congélation, a poursuivi la fonte de mars et libéré 58 mm d’eau du couvert de neige en moyenne au sud de la province, soit 24 mm de plus que la normale de la période. Ce surplus d’eau s’est écoulé durant deux semaines sèches, qui ont laissé aussi peu que 2 mm de pluie en moyenne au sud-ouest de la province. Les 30 à 130 mm tombés par endroits dans l’est ont haussé à 9 mm la pluie moyenne au sud du Québec. Outre dans la réserve faunique des Laurentides, la fonte était complète au sud-ouest de la province, tandis qu’un contenu en eau de 22 % de la normale était toujours présent dans le couvert de neige à l’est, pour une moyenne de 12 mm sur le territoire relevé au sud du Québec. Un contenu en eau aussi bas à la mi-avril n’avait été observé qu’en 1987, ces 60 dernières années, alors que le faible couvert de la mi-avril 1968, 1981, 2010 et 2012 contenait malgré tout deux fois plus d’eau que cette année. La température moyenne de ce premier avril plus chaud que la normale en onze ans a tout de même atteint exactement le point de congélation au Québec, et la période du 19 au 21 a rappelé que des chutes de neige demeurent possibles en tout temps en avril. Durant ces trois jours, le total mensuel de neige a atteint deux à trois fois la normale dans l’est de l’Estrie, la Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie. Bien que ces secteurs en aient reçu de 30 à 85 cm par endroits, la moyenne québécoise a été de 13 cm ou de 64 % de la normale.

Les deux dernières semaines d’avril, 3,1 °C au-dessus du point de congélation et 0,6 °C au-dessus de la normale, n’ont laissé de neige, en fin de mois, que dans les secteurs les plus élevés de la réserve faunique des Laurentides, de la Gaspésie et de la Côte-Nord. La quantité d’eau de fonte qui s’est écoulée lors de la deuxième moitié d’avril a été 68 mm moins élevée que la normale de la période au sud de la province, lors d’une période moins pluvieuse que la normale. La fonte hâtive et les faibles pluies ont laissé un sol anormalement sec au sud-ouest du Québec. Une sécheresse modérée à long terme affecte maintenant, depuis un an, le sud de la Montérégie et l’Estrie, avec un déficit de précipitations atteignant jusqu’à 275 mm ces douze derniers mois. Ce n’est pas le cas en Gaspésie et au nord-est de la Côte-Nord, qui ont reçu de deux à quatre fois la pluie normale en avril. La moyenne de pluie mensuelle a ainsi été de 91 % de la normale au sud du Québec et de 125 % de la normale à l’échelle du Québec.

Chronologie des événements

Du 1er au 3 avril, les températures sont plus froides que la normale, par 3,9 °C au sud du Québec et par 3,4 °C à l’échelle de la province. Les deux premiers jours sont d’ailleurs les plus froids de ce mois, avec une température moyenne de -7,3 °C au sud du Québec et de -11,9 °C à l’échelle de la province, soit 4,3 °C sous la normale dans les deux cas. Ce sont aussi les jours les plus anormalement froids de ce mois au Québec, tandis que le 21 sera plus anormal encore au sud de la province. À la suite des précipitations débutées plus à l’ouest le 31 mars, de 10 à 20 cm de neige tombent sur la Capitale-Nationale, la Chaudière-Appalaches et l’est de la province. C’est sous forme de pluie que les précipitations tombent en Gaspésie, à une hauteur allant jusqu’à 30 mm. Des vents d’une vitesse surpassant 60 km/h et atteignant les 90 km/h sont enregistrés sur la Côte-Nord.

Les 4 et 5 avril, de 10 à 30 mm de pluie s’abattent encore une fois sur la Capitale-Nationale, la Chaudière-Appalaches et l’est de la province, le total frôlant les 80 mm à Cap-des-Rosiers sur la pointe de la Gaspésie. Jusqu’à 10 cm de neige s’ajoutent sur l’Estrie et l’est de la province.

Du 4 au 19 avril, tous les jours sont plus doux que la normale et par 6,6 °C au Québec (+6,1 °C au sud du Québec). Du 6 au 15, plus de 430 records quotidiens de chaleur sont établis, à certains endroits cinq jours de suite. Du 9 au 11, le maximum quotidien atteint ou dépasse les 25 °C par endroits en Montérégie, dans les Laurentides, de même qu’en Abitibi-Témiscamingue. Aucun record de chaleur absolu n’est cependant menacé, des valeurs supérieures à 30 °C ayant été enregistrées en avril auparavant. Le 12 est le jour le plus doux et le plus anormalement doux de ce mois, avec des températures moyennes 10,4 et 12,6 °C plus élevées que la normale au sud de la province et à l’échelle du Québec, à respectivement 9,5 et 6,8 °C. Ainsi, on se retrouve loin au-dessus du point de congélation, alors qu’on devrait toujours se trouver en-dessous, tant au sud du Québec qu’à l’échelle de la province.

Du 14 au 16 avril, de 10 à 40 mm de pluie tombent d’ouest en est sur l’Abitibi-Témiscamingue, l’Outaouais, les Laurentides, la région montréalaise, la Montérégie, puis l’Estrie. Le 15, les bourrasques de vent surpassent les 60 km/h par endroits le long du Saint-Laurent.

Du 19 au 21 avril, le sud du Québec est arrosé de 5 à 10 mm de pluie, au passage d’un front froid, qui abaisse la température de 9,1 °C au sud du Québec. La température moyenne se retrouve 3,2 °C sous le point de congélation et 4,7 °C sous la normale le 21, ce qui en fait le jour le plus anormalement froid de ce mois. Puis, du 21 au 23, un front chaud chasse ce froid, blanchit d’un dernier 5 à 15 cm de neige Montréal, Québec et les régions les plus au sud et laisse un mélange de 10 à 75 cm de neige et de 30 à 65 mm de pluie sur la Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Côte-Nord. Le maximum de neige est réservé pour le Bas-Saint-Laurent et l’ouest de la Gaspésie, et le maximum de pluie pour la pointe de la Gaspésie et la Côte-Nord.

Les 24 et 25 avril, de retour 1,4 °C au-dessus de la normale en moyenne au sud de la province, certains secteurs bénéficient de maximums quotidiens surpassant 20 °C et d’une pointe de chaleur record pour un 24 ou un 25 avril dans une quinzaine de localités. Le 25 voit 5 à 10 mm de pluie s’ajouter sur l’ensemble des régions du sud de la province, puis, alors qu’on chute 2,0 °C sous la normale le 26, l’est de la province reçoit de 20 à 50 mm de précipitations liquides supplémentaires.

Du 27 au 30 avril, on se retrouve 2,3 °C au-dessus de la normale au sud de la province (+2,4 °C au Québec). Lors des trois dernières journées du mois, le sud de l’Estrie reçoit jusqu’à 66 mm de pluie, alors que dans les régions voisines et dans le sud de l’Outaouais jusqu’à la Beauce, il s’en accumule de 20 à un peu plus de 50 mm.

2020-2021 : les quatre, six et douze derniers mois 3,3 °C, 3,1 °C et 1,7 °C plus chauds que la normale et près des records

Ainsi, le début de l’année 2021, les six derniers mois et les douze derniers se classent tous au deuxième rang des plus chauds en 100 ans au sud de la province, étant seulement devancés par ces mêmes périodes prolongées en 2009-2010. Cette chaleur étonne moins qu’elle le devrait, parce qu’elle est en fait près de la récente normalité : neuf des dix périodes de mai à avril les plus chaudes en 100 ans ont eu lieu depuis l’an 2000 (2000, 2002, 2006, 2010, 2012, 2013, 2016, 2017, 2021), un écart de 0,8 °C séparant les dix plus chaudes. La période de mai 2005 à avril 2006 avait d’ailleurs été aussi chaude que celle que l’on traverse actuellement, alors que celles de 2011-2012 et de 2012-2013 avaient été seulement 0,1 °C moins chaudes. Seule la même période en 1930-1931 réussit toujours à atteindre le top 10, au sixième rang. À l’échelle du Québec, ces périodes des quatre, six et douze derniers mois se classent entre le deuxième et le quatrième rang des plus chaudes depuis au moins 89 ans, le manque d’observations au nord du Québec en 1932 ne permettant pas de remonter plus loin dans le temps avec certitude.

L’anomalie moyenne des quatre premiers mois de 2021 a été de 3,3 °C au sud du Québec et de 4,0 °C à l’échelle de la province, par rapport à la normale de 1981-2010. Cette période a apporté moins de neige que la normale à l’échelle du Québec (111 cm, -21 cm) et au sud de la province (105 cm, -34 cm). Le sud du Québec a aussi reçu considérablement moins de pluie que la normale (60 mm, -19 mm), mais l’excès de pluie observé dans l’est de la province a atteint 127 mm sur la Basse-Côte-Nord et ramené la moyenne québécoise tout près de la normale (42 mm, -2 mm).

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Avril 2021 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 5,3 3,5 Très chaud
Température moyenne (°C) 0,0 3,4 Très chaud
Température minimale (°C) -5,3 3,6 Très chaud

Sommaire nivométrique géostatistique pour le Québec
Région hydrographique Neige au sol, fin avril 2021 Précipitations
16 au 29 avril 2021
Épaisseur moyenne
(cm)
Équivalent en eau
(mm)
Perte ÉEN 2 semaines
(mm)
Neige
(cm)
Pluie
(mm)
Moyenne Anomalie Moyenne Anomalie Moyenne Moyenne
Outaouais et Montréal 0 0 -24 0 -75 2 16
Saint-Laurent sud-ouest 0 0 -1 0 -26 10 34
Saint-Laurent nord-ouest 1 4 -95 8 -74 3 12
Saint-Laurent sud-est 5 11 -73 29 -49 17 36
Baie des Chaleurs et Percé 4 9 -87 56 -26 19 42
Saguenay—Lac-Saint-Jean 2 2 -64 4 -99 6 11
Côte-Nord 3 - - - - 7 25
* Sud du Québec 2 3 -62 12 -68 8 19
* Au Québec 15 - - - - 9 14


Région hydrographique Neige au sol, mi-avril 2021 Précipitations
1er au 14 avril 2021
Épaisseur moyenne
(cm)
Équivalent en eau
(mm)
Perte ÉEN 2 semaines
(mm)
Neige
(cm)
Pluie
(mm)
Moyenne Anomalie Moyenne Anomalie Moyenne Moyenne
Outaouais et Montréal 0 0 -99 54 6 0 3
Saint-Laurent sud-ouest 0 0 -27 5 -31 4 2
Saint-Laurent nord-ouest 3 12 -168 99 64 2 1
Saint-Laurent sud-est 8 32 -116 37 8 12 19
Baie des Chaleurs et Percé 11 52 -114 43 24 16 27
Saguenay—Lac-Saint-Jean 13 9 -162 60 38 3 2
Côte-Nord 11 - - - - 12 13
* Sud du Québec 6 12 -129 58 24 5 9
* Au Québec 26 - - - - 6 8
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile