Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Août 2021 : le mois d’août le plus chaud et à quelques millimètres du plus sec en au moins cent ans

Août 2021 a été le mois d’août le plus chaud en au moins cent ans au sud de la province, 0,6 °C devant le précédent record (1937) et 3,0 °C au-delà de la normale (1981-2010). Cela a permis à l’été qui se termine de rivaliser avec le plus chaud des archives climatiques (1955), malgré neuf jours à 2,9 °C sous la normale fin juillet-début août. En 2021, août a aussi été le plus chaud en au moins cent ans à l’échelle du Québec, 0,1 °C devant le précédent plus chaud (2013) et surpassant de 2,2 °C la normale. Ce mois a d’ailleurs surpassé juillet à titre de mois le plus chaud de 2021, par une marge de 2,5 °C au sud de la province et de 1,3 °C à l’échelle du Québec. Ses vingt-trois (23) derniers jours, tous plus chauds que la normale au Québec, ont été marqués de canicules successives et d’anomalies moyennes atteignant jusqu’à 7,8 °C au sud de la province. Ce mois d’août le plus sec en 63 ans en moyenne au sud du Québec, à 3 mm du minimum record (1953), a offert un minimum de pluie record à bien des endroits et complété la séquence juillet-août la plus sèche des 105 dernières années, causant entre autres une restriction d’utilisation de l’eau potable à Québec, une fin de saison nautique abrupte au Lac-Saint-Jean, la perte de légumes et la fermeture de restaurants un peu partout au Québec. Après huit mois, seule l’année la plus chaude des cent dernières années (2010) demeure plus chaude que la présente au sud du Québec, par une marge de 0,9 °C.

Août 2021 en chiffres
1er  mois d’août le plus chaud au sud de la province et au Québec en au moins 100 ans
2e  période de janvier à août la plus chaude en 100 ans au sud du Québec (4e au Québec)
600  records quotidiens de chaleur battus
3,0  °C plus chaud que la normale en août au sud du Québec (2,2 °C au Québec)
2,2  °C plus chaud que la normale de janvier à août au sud du Québec (à 0,9 °C du record de 2010)
1re  séquence juillet-août la plus sèche au sud du Québec en 105 ans
3e  mois d’août le plus sec au sud du Québec en 110 ans
20  % de la pluie normale par endroits en Abitibi-Témiscamingue et dans les Laurentides
20  % de la pluie normale par endroits en Mauricie, dans Charlevoix, en Beauce et au Bas-Saint-Laurent
65  % de la pluie normale reçue en août au sud du Québec, avec 62 mm (79 % au Québec, 68 mm)

Seuls les mois d’août 1953 (59 mm) et 1957 (61 mm) avaient reçu moins de pluie qu’août 2021 (62 mm), en moyenne, au sud du Québec, ces 110 dernières années. Localement, ce fût tout de même le mois d’août le moins pluvieux en 110 ans d’observations à La Tuque (16 mm), en 93 ans d’observations à Saint-Éphrem (22 mm) et en au moins 85 ans à Laurierville (29 mm), Sainte-Anne-du-Lac (18 mm) et Tadoussac (12 mm). Août a vu tomber moins de 20 % de la pluie normale par endroits en Abitibi-Témiscamingue, dans les Laurentides, en Mauricie, dans Charlevoix, en Beauce et au Bas-Saint-Laurent, et 65 % de la pluie normale en moyenne au sud de la province, alors que le léger surplus reçu au moyen nord de la province a fait grimper la moyenne québécoise à 79 % de la normale. Au sud du Québec, la séquence juillet-août (153 mm) a laissé 6 mm de pluie de moins que la précédente plus sèche en 105 ans, survenue en 1953, et 62 mm de moins que la normale de 1981 à 2010, alors que l’on doit remonter plus d’un siècle en arrière pour en retrouver une plus sèche, en 1916 (111 mm). La sécheresse modérée à long terme qui affecte la Montérégie et l’Estrie dure désormais depuis 16 mois, alors que les régions voisines sont considérées comme touchées à court terme par du temps anormalement sec.

Chronologie des événements

Le 1er août est la journée la plus fraîche et la plus anormalement fraîche de ce mois à l’échelle du Québec, avec une température moyenne de 11,9 °C, soit 2,9 °C de moins que la normale. Il s’agit de l’anomalie moyenne la plus faible de ce mois. C’est aussi la journée la plus anormalement fraîche de ce mois au sud de la province, l’anomalie moyenne de 3,3 °C portant la température moyenne à 13,7 °C. Toutefois, le 28 y sera tout de même plus frais. De 25 à 50 mm de pluie tombent au sud-est de l’Estrie et de la Chaudière-Appalaches, à un rythme atteignant 40 mm en six heures à Lac-Mégantic. Les quatre premiers jours du mois sont plus frais que la normale, concluant une séquence de neuf jours frais amorcée en juillet.

Du 5 au 7 août, les journées sont 1,9 °C plus chaudes que la normale au sud du Québec, alors que la température moyenne descend sous la normale sur l’ensemble du Québec le 7, et y reste tant au sud qu’à l’échelle du Québec le 8.

Du 9 au 14 août, une canicule de trois à cinq jours touche Montréal, la Montérégie, l’Estrie, le Saguenay—Lac-Saint-Jean et la Gaspésie, alors que la séquence de maximums quotidiens surpassant les 30,0 °C est entrecoupée d’une journée sous ce seuil ailleurs au sud du Québec. Le 12 août est la journée la plus chaude de l’année 2021, avec une température moyenne de 23,2 °C au sud de la province et de 21,1 °C à l’échelle du Québec, où l’on observe une anomalie moyenne de 7,2 °C, la plus élevée de ce mois. Le maximum quotidien dépasse alors les 35,0 °C, notamment au Saguenay—Lac-Saint-Jean, et il est en moyenne de 27,3 °C au sud de la province. La période du 9 au 14 est 4,3 °C plus chaude que la normale au sud de la province, alors que l’écart à la normale est de 3,9 °C à l’échelle du Québec. Plus de 130 records de maximums quotidiens de chaleur sont battus aux quatre coins de la province. Le 15 offre un court répit au sud, à 1,0 °C sous la normale, mais la séquence de journées plus chaudes que la normale se poursuit à l’échelle du Québec, avec une anomalie moyenne de 0,5 °C. Du 13 au 14, au changement de masses d’air, plus de 20 mm de pluie tombent à plusieurs endroits, en Outaouais, en Chaudière-Appalaches, au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et sur la Côte-Nord.

Du 16 au 26 août, c’est de nouveau la canicule en au moins un point du Québec tous les jours. Quelques endroits en Mauricie, au Saguenay—Lac-Saint-Jean, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie sont d’abord touchés dès les deux premiers jours, mais il faut attendre le 20 pour que la chaleur caniculaire s’installe plus largement au sud de la province. La majeure partie de la grande région de Montréal, de même que quelques petites régions dispersées au Québec, endurent sept jours de canicule en continu, tandis que les habitants de la vallée du Saint-Laurent et de l’Outaouais subissent deux canicules distinctes, pendant un total de six jours. Plus de 460 records quotidiens de chaleur sont battus lors de cette période dont l’anomalie moyenne est de 6,0 °C au sud du Québec et de 4,1 °C à l’échelle de la province. Le 21, le maximum quotidien approche ou dépasse les 35,0 °C en Montérégie et il est de 28,9 °C en moyenne au sud du Québec, soit la valeur la plus élevée du mois et la deuxième plus élevée de l’année (7 juin). Le 24 est la journée la plus anormalement chaude de ce mois au sud de la province, avec une anomalie moyenne de 7,8 °C, alors que le maximum quotidien atteint 35,1 °C en Montérégie (Sorel). Les 23 et 24, les restes de l’ouragan Henri, qui a lourdement affecté les États-Unis au préalable, laissent plus de 30 mm de pluie par endroits dans l’est de la province. La Gaspésie reçoit de 20 à 40 mm de pluie supplémentaires le 26.

Le 28 août, la séquence de journées plus chaudes que la normale s’interrompt pendant une journée au sud du Québec, alors que la température moyenne descend à 13,7 °C et à 0,7 °C sous la normale, ce qui en fait la journée la plus fraîche de ce mois à cette échelle. Ce n’est toutefois pas le cas à l’échelle du Québec, où l’ensemble des 23 derniers jours du mois sont plus chauds que la normale. Les trois derniers jours d’août sont aussi plus chauds que la normale au sud de la province. Ils sont aussi pluvieux, laissant plus de 45 mm de pluie par endroits en Montérégie, en Beauce et en Gaspésie.

2021 : le sud du Québec privé de 14 % de la pluie normale lors de la deuxième année la plus chaude en cent ans jusqu’à présent

L’été 2021 a été le quatrième plus chaud des cent dernières années, à 0,2 °C du premier rang (1955) et à moins de 0,1 °C du deuxième (2012 et 2020) au sud de la province, de juin à août. Alors que juin avait amorcé l’été avec de la chaleur, juillet a été le seul mois plus frais que la normale des 10 derniers mois. Ce sont les canicules d’août qui ont tiré cet été vers le haut du classement; du 23e rang des plus chauds avec un mois à faire, il était à égalité en tête avant ses cinq derniers jours. Toujours au sud de la province, il s’agissait aussi de l’été le plus sec (257 mm) en 26 ans, soit depuis l’été 1995 (227 mm), le constat étant moins radical que celui concernant juillet et août, mais seulement en raison d’un mois de juin plus pluvieux que la normale.

L’année 2021 a jusqu’à présent été 2,2 °C plus chaude que la normale de 1981-2010 au sud du Québec, avec une anomalie moyenne de 2,5 °C à l’échelle du Québec, entre janvier et août. À ce stade, elle prend les deuxième et quatrième rangs des plus chaudes en cent ans à ces deux échelles, respectivement à 0,9 et 1,1 °C de l’année record 2010. Les années 1998 et 1999 prennent les deuxième et troisième rangs du classement, à l’échelle du Québec, à moins de 0,1 °C devant 2021. Tandis que l’Estrie et Charlevoix ont respectivement été privées de 255 et 285 mm de la pluie normale par endroits, la Côte-Nord en a reçu 150 mm en trop, pour une quantité de pluie moyenne à 86 % de la normale au sud du Québec (401 mm, -65 mm) et à l’échelle du Québec (319 mm, -39 mm). La neige a aussi été moins abondante que la normale au sud de la province (114 cm, -36 cm) et à l’échelle du Québec (123 cm, -18 cm).

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec

Août 2021 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 20,6 2,3 Très chaud
Température moyenne (°C) 15,6 2,2 Exceptionnellement chaud
Température minimale (°C) 10,5 2,3 Exceptionnellement chaud

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile