Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs
Recherche Quebec.ca

Cadre réglementaire - Aquaculture

L’aquaculture est encadrée au Québec par des lois à portée générale ou spécifique et par leurs règlements afférents. Ces différentes mesures réglementaires sont sous la responsabilité de divers ministères.

Les activités aquacoles sont principalement encadrées par les lois et règlements suivants :

De plus, selon cette législation, un zonage aquacole est établi et certaines activités, comme le transport ou l’ensemencement de poissons vivants, doivent faire l’objet d’une demande de permis.

Nouvelle réglementation environnementale en vigueur

Le 31 décembre 2020, le Règlement sur l’encadrement d’activités en fonction de leur impact sur l’environnement (REAFIE) est entré en vigueur. Il permet de moduler le processus d’encadrement d’une activité selon son niveau de risque pour l’environnement.

Des exemptions, sous certaines conditions, existent pour quelques activités à impact négligeable, comme l’élevage des coquillages en suspension dans le milieu marin, la culture de certaines algues en milieu marin ou l’exploitation d’un étang de pêche commercial temporaire ou mobile. Il est également possible d’exécuter des activités à faible impact sur l’environnement, comme certains travaux en milieu humide ou hydrique, l’épandage de boues aquacoles en milieu agricole et forestier et un changement d’espèces de poissons exploitées sur un site, en transmettant au ministère une déclaration de conformité. Par ailleurs, un prélèvement d’eau souterraine à des fins aquacoles pourra désormais être documenté par un professionnel, sans qu’une étude hydrogéologique complète soit nécessaire.

Les autorisations délivrées dans le passé demeurent valides tant que leur titulaire s’y conforme. Comme auparavant, des démarches auprès du ministère sont requises pour implanter un nouveau site aquacole ou d’étang de pêche commercial, et lorsque des changements sont envisagés sur un site existant, tels qu’une augmentation de production ou des modifications aux infrastructures. Par ailleurs, il est maintenant possible d’obtenir une autorisation environnementale à durée déterminée pour réaliser un projet de recherche.

À compter de 2022, selon les dispositions du REAFIE, les demandes au ministère devront se faire uniquement par voie électronique. La documentation déposée doit être soigneusement préparée, sachant que toute demande incomplète sera rejetée.

Différents documents explicatifs sur les nouvelles modalités, dont un guide de référence et un cahier explicatif destiné au secteur aquacole, peuvent être consultés au www.environnement.gouv.qc.ca/lqe/autorisations/reafie/. À consulter également : www.environnement.gouv.qc.ca/milieu_agri/aquacole/formulaires.htm.

Pour toute question spécifique, vous pouvez nous joindre par l’entremise du formulaire : www.environnement.gouv.qc.ca/formulaires/renseignements.asp.

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui?
Facile Difficile


 Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs
© Gouvernement du Québec, 2022