Le coin de Rafale

Sais-tu ce qu’est un bassin versant?
Catégorie : 12 à 15 ans

Magma
« Savais-tu qu’il est possible de vivre en ne produisant pratiquement aucun déchet? ».

Imagine que tu es une goutte de pluie. En tombant sur le sol, tu prendras le chemin le plus facile, celui qui descend. Tu iras rejoindre d’autres gouttes de pluie qui auront fait la même chose que toi, et ensemble, vous formerez un ruisseau, puis une rivière, un fleuve, et finalement, la mer. Ainsi, toutes les gouttes d’eau qui tombent sur le territoire d’un bassin versant se retrouvent au même endroit.

Le pays des gouttes de pluie

Le bassin versant a la forme d’une vallée. Comme un pays, il a des frontières. Ce sont des frontières naturelles qui suivent le sommet des montagnes. On les appelle les « lignes de partage des eaux ».

Les gouttes de pluie qui tombent sur un versant de la montagne s’en vont rejoindre la rivière. Celles qui tombent sur l’autre versant vont alimenter une rivière voisine. Parfois, des gouttes de pluie peuvent aussi s’infiltrer dans la roche et former des réservoirs ou nappes souterraines.

Généralement, une rivière principale prend sa source sur les hauteurs du bassin versant et s’écoule dans le fond de la vallée, avant de rejoindre la mer ou de se jeter dans un fleuve. Sur son chemin, la rivière recueille l’eau de plus petits cours d’eau : ce sont les affluents.

L’eau s’écoule toujours d’un point haut vers un point bas, soit de l’amont vers l’aval.

Lorsqu’une rivière débouche dans un océan ou dans un fleuve soumis à l’action de la marée, elle est aussi soumise aux variations de la marée dans la partie de son embouchure. Cette zone est appelée l’estuaire et il est écologiquement très riche. Elle accueille de nombreuses espèces végétales et animales puisqu’elle comprend un mélange d’eaux salées et d’eaux douces.

Mais d’où vient la pluie?

Elle provient du cycle de l’eau, dont voici les quatre grandes étapes :

  1. Les nuages apportent des précipitations sous forme de pluie, de neige ou de grêle.
  2. L’eau ruisselle sur la terre.
    Une partie est captée par la végétation.
    Le reste va alimenter les rivières ou va s’infiltrer dans le sous-sol pour atteindre les nappes souterraines.
  3. L’eau des fleuves, des lacs et des océans s’évapore sous l’action des rayons du soleil et se retrouve à l’état gazeux dans l’atmosphère.
  4. La vapeur d’eau de l’atmosphère se condense en gouttelettes au contact des masses d’air froid, ce qui entraîne la formation de nuages.

Pourquoi faut-il protéger l’eau des rivières?

Le milieu aquatique formé par la rivière est attrayant pour de nombreuses espèces. Les eaux et les rives abritent une flore et une faune variées (algues, poissons, reptiles, oiseaux, etc.).

La rivière est utilisée pour divers usages. Tout d’abord, elle abrite des milieux aquatiques où vivent de nombreuses espèces. Elle est aussi utilisée par l’homme qui y puise son eau potable, s’y baigne, y pêche, pompe l’eau utile à ses activités professionnelles et y pratique des loisirs nautiques. Pour que ces usages soient possibles, il faut que l’eau soit de qualité.

Protection de la vie aquatique

L’eau constitue la base de la vie : plus de la moitié des espèces animales et végétales vivent dans l’eau. Il est nécessaire de veiller à ce que la qualité de l’eau permette le maintien de la vie aquatique dans les bassins versants plus aménagés.

Alimentation en eau potable

Si elle n’est pas pompée dans les nappes souterraines, l’eau potable est puisée dans les lacs, les barrages-réservoirs ou les rivières. L’eau collectée subit généralement un traitement destiné à la rendre potable avant d’être distribuée à la population.

Loisirs et sports aquatiques

La baignade, le canotage et la pêche sportive peuvent être pratiqués dans de nombreux lacs et rivières lorsque la qualité de l’eau le permet et que le milieu aquatique n’est pas trop dégradé. La qualité de l’eau est régulièrement surveillée dans les zones de baignade : si les normes ne sont pas respectées, la baignade peut être interdite. En ce qui concerne la pêche, il est prudent de veiller à ce que les poissons attrapés ne soient pas exposés à une contamination trop importante.

Usages agricoles, aquacoles et industriels

L’eau prélevée en vue de l’irrigation des cultures, de l’abreuvage des animaux ou de l’aquaculture (élevage de poissons et d’espères marines en vue de leur vente) doit être de qualité suffisante pour ne pas causer de risques indirects pour la santé humaine.

 

Selon toi, quelles sont les trois plus grandes sources de pollution de l’eau?

Eh oui, tu l’avais peut-être deviné, on retrouve en première position les activités agricoles, ensuite les activités urbaines, et enfin les activités industrielles.

Comment l'agriculture pollue-t-elle l’eau?

Les agriculteurs utilisent l’eau pour abreuver le bétail et irriguer les terres cultivables. Les excréments des animaux (fumier) doivent être stockés dans une fosse avant d’être étendus dans les champs. Ils peuvent devenir une source de pollution pour l’eau des rivières, tout comme une mauvaise utilisation des engrais, non adaptée aux besoins des sols et des cultures.

 

De quelles façons les villes polluent-elles l’eau?

Dans les villes, les eaux usées (eau des toilettes, eau de douche, etc.) sont collectées par un réseau d'égouts jusqu’à une station d’épuration où elles sont traitées. Elles sont ensuite rejetées dans les cours d’eau. Les eaux de pluie qui ruissellent sur des surfaces imperméabilisées (rues, stationnements, toitures, etc.) peuvent aussi être source de pollution.
À titre d’information, à la campagne, chaque habitation doit être équipée d’une fosse septique et d’un système d'épandage souterrain.

Les industries polluent-elles l’eau?

La réponse est oui. Plusieurs industries ont besoin d’eau pour fabriquer leurs produits. Certaines industries sont d’ailleurs la source d’une pollution toxique et persistante. En effet, les produits qu’elles rejettent dans l’eau prennent beaucoup de temps à se dégrader. Les gaz pollués qu’elles émettent dans l’atmosphère peuvent aussi se déposer dans les rivières avec la pluie et le vent. Le transport des produits par voie terrestre, maritime ou fluviale pollue également.

 

Est-ce que l’eau des rivières et des lacs du Québec est polluée?

Il faut savoir qu’il n’existe aucune eau pure dans les lacs et les rivières. Il existe différents types de polluants qui génèrent différents types de pollution. C’est la quantité de polluants dans l’eau (autrement dit, leur concentration) qui détermine sa qualité et permet de savoir si elle peut être bue, si l’on peut s’y baigner, si les conditions sont optimales pour le développement des poissons, des algues, etc. Pour déterminer la quantité de polluants dans l’eau, on prélève des échantillons et on les analyse en laboratoire.

 

 

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile