Le coin de Rafale

MélodieSais-tu qu’il existe des cheminées au fond des océans? Évidemment, ce ne sont pas des cheminées telles qu’on les connaît!

Photo : Pêches et Océans Canada

Photo : V. Tunnicliffe

C’est en 1977 que les scientifiques ont constaté pour la première fois la présence de cheminées sous-marines dans les profondeurs des océans. On les appelle « cheminées hydrothermales » parce qu’elles sont dans l’eau, qu’elles dégagent beaucoup de chaleur et qu’elles peuvent atteindre une hauteur de près d’un kilomètre! Situées entre 500 m et 4000 m sous la surface de l’eau, elles évacuent une fumée de couleur variable (noir, blanc ou translucide) selon la température et la composition chimique de la source.

Leur formation est très simple à comprendre... Ces milieux sont volcaniques et fortement fracturés. L’eau marine s’infiltre dans les failles et, sous l’influence de la température et de la pression, se charge de composés minéraux. Elle est expulsée localement, formant des geysers sous-marins à des températures de plus de 400°C : les sources chaudes. Quand cette eau entre en contact avec l’eau glaciale et oxygénée de la mer (2ºC), toutes les particules qu’elle contient se solidifient et retombent en formant d’impressionnantes tours.

Un écosystème unique en son genre!

Avec plus de 400 espèces découvertes depuis 1977, on peut dire que la vie foisonne près des cheminées hydrothermales… un phénomène pour le moins étrange étant donné la toxicité de l’eau et l’absence totale de lumière à cette profondeur. Les espèces observées dans ces milieux sont souvent endémiques : la plupart ne peuvent vivre ou se reproduire qu'autour de sources hydrothermales.

En effet, les cheminées hydrothermales sont les seuls écosystèmes connus qui n’ont pas besoin du soleil comme source première d’énergie. Une quantité phénoménale de bactéries réussissent tout de même à survivre dans ces milieux hostiles. En effet, certaines d’entre elles peuvent proliférer à des températures de 80°C! Comment? Elles utilisent des éléments chimiques évacués par les cheminées hydrothermales pour survivre et assurer leur croissance.

À la base de la chaîne alimentaire, les bactéries attirent toutes sortes de créatures, dont certaines peuvent paraître étranges :

  • Des vers qui se nourrissent de bactéries grâce à leurs branchies. Ces vers se concentrent à des températures supérieures à 40°C, ce que l’on a longtemps considéré comme incompatible avec la vie.
  • D’autres vers, longs de deux mètres, qui n’ont ni bouche ni estomac, mais qui abritent des bactéries leur fournissant les produits organiques dont ils ont besoin (on parle de symbiose).
  •  Des mollusques dont la coquille peut atteindre 0,5 mètre de longueur, et qui eux aussi, abritent des bactéries avec lesquelles ils vivent en symbiose..

Avec des caractéristiques aussi particulières, il n’est pas surprenant que les scientifiques s’intéressent énormément à la présence de cheminées hydrothermales dans les fonds marins. Certains croient même qu’en les étudiants, ils arriveront à nous éclairer sur les origines de la vie sur Terre et sur la possibilité que d’autres formes de vie existent ailleurs dans l’univers! Étonnant, non?

Tu as des questions ou des commentaires sur ce sujet, fais-nous en part!

Les cheminées hydrothermales, un phénomène passionnant!

Publication : 26 juin 2006

Mise à jour : 3 octobre 2014

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile