Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Janvier 2016 : des températures très chaudes sur le Québec

Au Québec, l’anomalie de température moyenne en janvier 2016 a été de 4,4 °C au-dessus des normales de la période 1981-2010, un écart qui peut être qualifié de« très chaud ».

Le nouvel an a été célébré avec des températures à plus de 6 °C au-dessus des normales, en moyenne, sur le Québec. Le mercure a par la suite grimpé à plus de 8 °C au-dessus des normales, en moyenne au Québec, entre le 6 et le 11 janvier. L’anomalie moyenne de 15,9 °C sur le sud du Québec le 10 janvier est la deuxième plus élevée des douze derniers mois. Le nord du Québec s’est ensuite réchauffé entre le 15 et le 20 janvier, à 9 °C au-dessus des normales en moyenne, tandis que le sud du Québec s’est réchauffé à son tour avec une anomalie moyenne de plus de 8 °C du 25 janvier à la fin du mois.

Les chutes de neige (43 cm) et les précipitations totales (47 mm) ont été largement sous les normales (70 %) dans l’extrême sud et l’est de la province, mais elles ont atteint jusqu’au double des valeurs attendues en Abitibi-Témiscamingue et plus au nord. En moyenne sur le Québec, la quantité de neige tombée (45 cm, 105 %) et les précipitations totales (46 mm, 101 %) se situaient ainsi dans les normales. Saint-Jean-de-Cherbourg en Gaspésie aura reçu la plus grande quantité de neige (157 cm, 194 %).

Chronologie des événements

Les 1er et 2 janvier, le nouvel an est souligné avec des températures à 8 °C au-dessus des normales en moyenne et avec de légères chutes de neige partout, sur le sud du Québec.

Le 4 janvier, les températures se trouvent à 6,7 °C sous les normales en moyenne, ce qui en fait la journée la plus froide du mois avec -20,8 °C en moyenne, sur le sud du Québec. Les températures sont toutefois de retour au-dessus des normales dès le 6 janvier et elles le demeureront largement jusqu’au 11 janvier.

Le 10 janvier, journée la plus chaude du mois, les maximums atteignent 10 °C en Montérégie et sont au-dessus du point de congélation sur presque tout le sud du Québec, avec 1,4 °C en moyenne. Soixante-quinze (75) records quotidiens de chaleur sont battus ou égalés. L’anomalie moyenne de 13,4 °C, atteignant 15,9 °C sur le sud du Québec, sera difficile à battre au classement de 2016. Cette chaleur s’accompagne de pluie, avec des quantités dépassant souvent les 20, voire les 30 mm, de l’Outaouais à Québec et dans l’est de la province. En Gaspésie, un maximum quotidien de pluie pour le mois (43 mm) est rapporté à Saint-Elzéar-de-Bonaventure, et les forts vents jumelés aux marées de forte amplitude causent de nouveau d’importants dommages sur les côtes. Plus au nord et dans l’ouest, la neige se mélange à la pluie, atteignant 27 cm à Ville-Marie en Abitibi-Témiscamingue.

Les 12 et 13 janvier, les températures descendent sous les normales et la neige fait un retour. Des maximums quotidiens de neige pour le mois dépassant 30 et jusqu’à 60 cm sont rapportés de Saint-Pamphile, à la frontière canado-américaine en Chaudières-Appalaches, à Cap-des-Rosiers à la pointe de la Gaspésie.

Le 15 janvier, les municipalités de l’Abitibi-Témiscamingue à la frontière avec l’Ontario reçoivent de 10 à 25 cm de neige.

Le 26 janvier, l’anomalie de température atteint 12,4 °C en moyenne sur le sud du Québec, qui est touché par un mélange de pluie et de neige. Au nord de Québec, les précipitations tombent uniquement sous forme de neige et dépassent les 25 cm à la forêt Montmorency, de même qu’à Saint-Médard dans le Bas-Saint-Laurent.

Le 28 janvier, des quantités de nouvelle neige variant entre 5 et 15 cm couvrent l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue et le Saguenay—Lac-Saint-Jean.

À la fin du mois, le territoire est entièrement recouvert d’une couche de neige dont l’épaisseur atteint 55 cm en moyenne, sauf à Montréal où seules des traces de neige sont visibles. L’épaisseur moyenne est à plus de 10 cm sous la valeur médiane historique et l’équivalent en eau de cette neige est également plus bas qu’à l’habitude (-31 mm), avec 112 mm en moyenne sur le sud du Québec. Ce couvert de neige plus faible s’explique par des chutes de neige sous les valeurs attendues (89 %) et par des quantités de pluie supérieures (200 %) à la normale depuis le début de l’hiver 2015-2016, en raison de la chaleur observée.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le sud du Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale -11,3 ± 4,3 3,5 ± 0,8 Chaud
Moyenne -15,6 ± 4,2 4,4 ± 0,8 Très chaud
Minimale -20,2 ± 4,1 5,2 ± 1,2 Très chaud
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile