Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique

 Campagne de mobilisation
Prenons tous part à la lutte contre les changements climatiques

 

Au Québec, la lutte contre les changements climatiques est faite de grands projets d’énergie verte, d’économie circulaire, de transport durable et d’innovation, mais aussi d’actions réalisées au quotidien par tous ceux et celles qui utilisent les transports en commun, le vélo ou la marche pour se déplacer, qui achètent des aliments locaux, qui compostent ou qui verdissent leur milieu.

En appui au Plan pour une économie verte 2030, le ministère diffuse une campagne de sensibilisation à la lutte contre les changements climatiques du 31 mai au 27 juin 2021. Celle-ci met en valeur les grands projets et les actions du quotidien qui contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre au Québec.

Message diffusé à la télévision et sur le Web


Contenus diffusés sur Instagram

Pourquoi des paniers bio?

Pourquoi des paniers bio?

Les aliments produits ici voyagent moins et sont plus frais. Dans l’agriculture bio, les pratiques et les engrais utilisés contribuent à réduire les émissions de GES et sont favorables aux écosystèmes.

En achetant des aliments qui sont produits avec des pratiques agricoles durables, les Québécois(e)s appuient aussi l’économie locale.

S’abonner à des paniers bio, c’est développer une habitude de consommation positive pour la planète et pour les régions.

Pourquoi des toits verts?

Pourquoi des toits verts?

Au lieu d'emmagasiner la chaleur du soleil, les toitures végétales utilisent ses rayons pour la photosynthèse et rafraîchissent l’air ambiant en retournant des particules d’eau dans l’atmosphère.

En ville, les toits verts améliorent la qualité de l’air parce qu’ils produisent de l’oxygène et captent les particules en suspension (la pollution).

Les toits verts permettent aussi des économies d'énergie en agissant comme isolant, en plus de créer de beaux espaces communautaires.

Pourquoi des batteries lithium-ion?

Pourquoi des batteries
lithium-ion?

Les énergies renouvelables sont essentielles à notre avenir, et les batteries lithium-ion révolutionnent notre quotidien en alimentant nos appareils technologiques, en électrifiant nos transports et en emmagasinant l’énergie.

Au Québec, notre sous-sol regorge de lithium, de graphite et de nickel : tout pour produire ces batteries, dont on développe également les technologies de recyclage.

Investir dans la filière batterie, c’est non seulement profitable à l’économie québécoise, mais c’est aussi participer à la création d’un monde plus sobre en carbone.

Pourquoi le compost?

Pourquoi le compost?

Au Québec, les matières organiques représentent 55 % du contenu de nos poubelles. Si elles sont enfouies, elles produisent du méthane, un gaz 25 fois plus puissant que le CO2.

En compostant avec la collecte municipale ou à la maison, on permet une décomposition plus adéquate et moins dommageable de ces matières, qui sont alors utilisées comme engrais naturels.

Réduire la quantité d’aliments que l’on jette et composter nos résidus alimentaires et verts est une façon simple de réduire notre bilan carbone.

Pourquoi l’économie circulaire?

Pourquoi l’économie circulaire?

En économie circulaire, les déchets des uns font le bonheur des autres. Plutôt que de jeter des matières qui seraient en fin de vie, on les réutilise pour créer un nouveau produit.

C’est le cas, par exemple, des microbrasseries qui incorporent des fruits abîmés ou du pain invendu d’entreprises locales dans leurs recettes.

L’économie circulaire est bonne pour la planète parce qu’elle réduit le gaspillage de ressources et d’énergie, donc d’émissions de GES, tout en créant des emplois.

Pourquoi exporter l’électricité?

Pourquoi exporter l’électricité?

Dans de nombreux endroits sur la planète, la production de l’électricité se fait avec du charbon, du pétrole ou du gaz.

Ici, notre énergie est propre à 99,8 %. C’est pourquoi on veut l’utiliser pour électrifier l’ensemble de notre économie et l’exporter pour aider nos voisins à réduire leurs émissions de GES.

Au Québec, nous produisons de l’électricité avec de l’eau, ce qui entraîne très peu d’émissions de GES : voilà une bonne raison d’électrifier et d’exporter notre électricité dans les provinces et États voisins.

Pourquoi l’hydrogène vert?

Pourquoi l’hydrogène vert?

L’hydrogène vert, c’est un gaz inodore et incolore aux propriétés énergétiques remarquables : par kilo, il contient 2,2 fois plus d’énergie que le gaz naturel, 2,75 fois plus que l’essence et 3 fois plus que le pétrole.

  • Au Québec, on peut générer cet hydrogène vert par électrolyse de l’eau. Contrairement à l’hydrogène produit à partir de charbon, de pétrole ou de gaz, la combustion du nôtre n’émet aucune pollution. Juste de l’eau!
  •  L’hydrogène vert peut entrer dans la fabrication de combustibles renouvelables, être utilisé en remplacement de combustibles fossiles par les industries ou possiblement servir au secteur du transport des marchandises.

L’hydrogène vert pourrait ainsi jouer un rôle complémentaire à l’électricité afin de diminuer l’empreinte carbone du Québec.

Pourquoi des pistes cyclables?

Pourquoi des pistes cyclables?

Pour que les gens choisissent leur vélo plutôt que leur voiture, il faut qu’ils se sentent en sécurité pour pédaler vers toutes sortes de destinations, ce que permettent les pistes cyclables!

En ville, où l’on trouve les meilleurs réseaux cyclables, la bicyclette est d’ailleurs plus rapide que l’automobile en moyenne pour les distances de 1 à 5 km.

L’aménagement de bandes et de pistes cyclables adéquates contribue directement à augmenter le nombre de déplacements réalisés à vélo.

Pourquoi des ruelles vertes?

Pourquoi des ruelles vertes?

Les ruelles vertes transforment des espaces jadis conçus pour l’automobile en îlots de fraîcheur qui améliorent la qualité de l’air et la température ambiante, en plus de permettre à l’eau de pluie de s’infiltrer dans le sol plutôt que de ruisseler et de provoquer des inondations.

Ces lieux sont aussi des espaces de vie qui permettent aux enfants, petits et grands, de jouer en sécurité et de tisser des liens avec leurs voisins.

On compte plus de 350 ruelles vertes à Montréal et plus d’une dizaine à Québec. Si vous y vivez, les avez-vous remarquées en vous promenant dans votre quartier?

Pourquoi acheter local?

Pourquoi acheter local?

Les aliments qu’on consomme parcourent souvent des milliers de kilomètres pour aboutir dans nos épiceries. Dans ce processus, les transports et les moyens de réfrigération utilisés émettent des GES.

Il n’est pas toujours évident de juger les aliments qu’on achète, mais on peut retenir que des fruits congelés d’Amérique du Sud transportés par avion auront une plus grande empreinte carbone que les fruits frais du Québec consommés en saison.

Privilégier les marchés publics et les épiceries qui s'approvisionnent localement est une façon d’en faire plus pour la planète tout en encourageant l’économie locale.

Pourquoi des véhicules électriques?

Pourquoi des véhicules
électriques?

Entre 1990 et 2018, les émissions de GES liées au transport routier ont augmenté de 59 % au Québec, alors que l’objectif était de les diminuer. C’est d’ailleurs le secteur des transports qui pollue le plus chez nous.

Les véhicules électriques peuvent nous aider à renverser cette tendance. D’ici 2030, on devrait d’ailleurs voir 2500 bornes rapides implantées à travers la province.

Il est impératif que la voiture électrique remplace rapidement la voiture à essence pour que nous puissions assister à une transition écologique réussie au Québec.

 Pourquoi l’hydroélectricité?

Pourquoi l’hydroélectricité?

L’électricité produite avec de l’eau est une énergie verte puisqu’elle est renouvelable et qu’elle émet très peu de gaz à effet de serre.

Grâce à ses territoires riches en eau, le Québec présente l’un des plus faibles taux d’émission de GES par habitant en Amérique du Nord.

L’hydroélectricité permet d’alimenter notre province en énergie tout en limitant grandement la pollution occasionnée.

Pourquoi des îlots de fraîcheur?

Pourquoi des îlots de fraîcheur?

Dans un îlot de chaleur urbain, la température peut atteindre 12 degrés Celsius de plus que dans une zone à proximité!

Ils sont entre autres causés par les émissions de GES, le manque de verdure et les matériaux utilisés pour les bâtiments et les routes, qui retiennent la chaleur.

  • Par exemple, un arbre mature procure un effet de rafraîchissement équivalent à celui de 5 climatiseurs en fonction 20 heures par jour!

En aménageant des espaces verts, on peut créer des îlots de fraîcheur qui abaissent la température des quartiers urbains et contribuent à améliorer la santé et le bien-être des citoyens.

Pourquoi le covoiturage?

Pourquoi le covoiturage?

Au Québec, le taux d’occupation moyen d’une voiture lors d’un déplacement est estimé à 1,2 personne par véhicule, ce qui laisse une majorité de sièges inoccupés.

Que ce soit pour la route quotidienne vers le boulot ou encore un long trajet, on peut, plutôt que de les multiplier, diviser nos émissions de CO2 par 2, 3 ou 4 en augmentant le nombre de personnes à déplacer.

Covoiturer, lorsque les règles sanitaires le permettent, ça permet de réduire le bilan carbone par personne, de séparer les coûts de l’essence et en plus de tout ça, de partager un moment avec quelqu’un.

Électricité

Pourquoi exporter notre
savoir-faire?

Plusieurs expertises en matière d’environnement existent au Québec, dont la production d’hydroélectricité, qui peut grandement contribuer à réduire le bilan carbone d’un endroit riche en eau.

Des technologies développées ici, comme le développement de véhicules électriques lourds (autobus, camions, véhicules spécialisés), peuvent aussi bénéficier à d'autres États dans le monde.

Riche de ses talents, de ses centres de recherche et développement, de ses normes environnementales mondialement reconnues et de ses PME innovantes, le savoir-faire du Québec a de quoi inspirer!

Pourquoi protéger la biodiversité?

Pourquoi protéger la biodiversité?

Les changements climatiques menacent la biodiversité. Des espèces disparaissent, s’adaptent ou se voient forcées de migrer vers le Nord tandis que de nouvelles espèces venues du sud s’installent.

La disparition d’une espèce peut déséquilibrer tout son écosystème, notamment parce qu’elle a un impact sur la chaîne alimentaire.

Pour s’adapter aux changements climatiques et pouvoir continuer de profiter des bénéfices que la nature nous offre, il faut conserver et restaurer les milieux naturels, habitats d’espèces animales et végétales indigènes au Québec.

Pourquoi des autobus scolaires
électriques?

Le transport collectif, dont font partie les autobus scolaires, c’est très bien pour l’environnement. Mais le transport collectif dans des véhicules électriques, c’est encore mieux!

D’ici 2030, l’objectif est que 65 % des autobus scolaires en circulation dans la province soient des autobus électriques.

Avec un accroissement des transports collectifs et une électrification de ces transports, nous sommes en route vers un Québec plus vert.

Pourquoi protéger la biodiversité?

Pourquoi protéger la biodiversité?

Les changements climatiques augmentent le risque d’arrivée de nouvelles espèces exotiques envahissantes et la prolifération de celles déjà présentes.

Au Québec, on compte déjà une cinquantaine d'espèces végétales ou animales exotiques envahissantes, dont la plupart pourrait s'avérer nuisibles pour les espèces indigènes.

Pour s’adapter aux changements climatiques, il faut agir pour protéger ou favoriser l’adaptation des espèces indigènes et de leurs habitats naturels

Économie circulaire

Pourquoi les transports
en commun?

Au Québec, ce sont les transports qui émettent le plus de gaz à effet de serre, soit 44,8 % de l’ensemble de nos émissions! La voiture individuelle à essence nuit à notre bilan en matière d’émissions de carbone.

Le transport en commun est nécessaire pour changer la donne, tout en générant d’importants bénéfices pour tous : moins de congestion, de pollution et de GES.

Investir dans les transports collectifs, c’est l’une des principales clés pour motiver les gens à les utiliser et ultimement, diminuer l’empreinte écologique des Québécois.

Pourquoi des éoliennes?

Pourquoi des éoliennes?

L’électricité produite avec le vent est une énergie verte puisqu’elle n’émet pas de gaz à effet de serre, contrairement à l’électricité produite avec le charbon, le pétrole ou le gaz naturel.

L’énergie éolienne va nous permettre de disposer de quantités appréciables d’électricité, dans un délai relativement court et à des coûts compétitifs.

Au Québec, il y a déjà 37 parcs éoliens et 3 autres seront construits dans les prochaines années. Avec une part grandissante de son énergie produite par éoliennes et hydroélectricité, le Québec est sur la voie de la décarbonisation.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre, ça passe par nos grands projets et nos actions au quotidien. Pour en apprendre plus, allez sur le lien dans notre bio

Pourquoi préserver les milieux naturels?

Pourquoi préserver les
milieux naturels?

Les forêts et les milieux humides sont nos alliés dans la lutte contre les changements climatiques parce qu’ils captent et stockent le carbone issu du CO2, un gaz à effet de serre.

Le bois produit de manière durable peut également être utilisé en remplacement de matériaux à plus forte empreinte carbone.

Il est essentiel pour l’avenir de générer plus de forêts, de favoriser les bâtiments en bois durable et surtout, de conserver nos milieux naturels.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre, ça passe par nos grands projets et nos actions au quotidien. Pour en apprendre plus, allez sur le lien dans notre bio.

Pourquoi le transport actif?

Pourquoi le transport actif?

La marche et le vélo sont des moyens de se déplacer qui n’émettent pas du tout de GES, et qui sont donc imbattables pour réduire l’empreinte carbone du secteur des transports.

Aller magasiner, travailler, étudier ou rendre visite à des amis à vélo ou à pied, c’est donc faire d’une pierre deux coups : on pollue moins et on bouge plus.

Choisir le transport actif, c’est bon pour votre corps, votre tête et, bien sûr, la planète.

PEV 2030 Québec.caCet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Communiqué de presse

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile