Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Publication de l’inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre pour l’année 2019

Québec, le 15 décembre 2021. – Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a rendu public aujourd’hui lInventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2019 et leur évolution depuis 1990. À la lecture de l’inventaire, on constate une augmentation de 1,28 million de tonnes équivalent CO2 (Mt éq. CO2) (+1,5 %) des émissions de GES par rapport à 2018. Les émissions de GES du Québec s’élèvent ainsi à 84,3 Mt éq. CO2, ce qui représente une diminution de 2,7 % par rapport à leur niveau de 1990. Rappelons que la cible du Québec fixée sous l’ancien gouvernement libéral était une diminution des émissions de GES de 20 % sous leur niveau de 1990 pour 2020. À noter que sans la cimenterie McInnis, on pourrait retrancher 1,03 Mt éq. CO2 à notre bilan pour 2019.
 
Conscient de la situation et des efforts additionnels qui doivent désormais soutenir la lutte contre les changements climatiques au Québec, le gouvernement a dévoilé le Plan pour une économie verte 2030 au mois de novembre 2020. Ce dernier, dont l’entrée en vigueur a débuté le 1er avril 2021, est accompagné d’un premier plan de mise en œuvre couvrant la période 2021-2026 et doté d’une enveloppe de 6,7 milliards de dollars sur cinq ans, soit plus du double des sommes consacrées au précédent Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. L'importance de ces sommes démontre la ferme volonté du gouvernement de renverser la vapeur pour atteindre la cible de réduction des émissions de GES de 37,5 % par rapport à leur niveau de 1990 d'ici 2030, tout en s’engageant sur une trajectoire qui mènera le Québec vers la carboneutralité en 2050.
 
Citations :
 
« Ces données prouvent, une fois de plus, que les actions réalisées par le passé pour réduire les émissions de GES au Québec ont été nettement insuffisantes et que plusieurs choix n’ont pas été judicieux. Pensons, entre autres, à l’ouverture de la cimenterie McInnis, l’entreprise la plus émettrice du Québec. Loin de se mettre la tête dans le sable, notre gouvernement comprend l’ampleur du défi climatique et est fermement décidé à le relever. C’est pour cette raison que nous avons lancé le Plan pour une économie verte 2030. Ce plan agit précisément là où le bât blesse, en électrifiant nos transports, nos industries et nos bâtiments. Jamais un gouvernement n’a travaillé en si grande synergie, au sein du Conseil des ministres et en collaboration avec la société civile, pour réduire les émissions de GES. Je suis convaincu qu’ensemble, nous relèverons ce grand défi et pourrons récolter le fruit de nos efforts au cours des prochaines années. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
 
« Les résultats de l’inventaire 2019 confirment que nous devons poursuivre notre virage économique en misant sur notre énergie propre et sur l’innovation technologique. Nous continuerons d’accompagner nos entreprises pour hisser le Québec à la tête des sociétés riches et innovantes dotées d’industries performantes, vertes et durables. »
 
Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional
 
« Les défis liés aux émissions de GES du secteur des transports sont partagés par la majorité des sociétés à l’échelle de la planète, et le Québec ne fait pas exception. C’est pour cette raison que votre gouvernement a fait de l’électrification des transports son cheval de bataille. Nous avons choisi de soutenir la mobilité durable sous toutes ses formes comme aucun autre gouvernement, en finançant, par exemple, un nombre record de projets de transport collectif dans diverses régions du Québec. Avec les données publiées aujourd’hui, nous sommes plus que jamais déterminés à poursuivre notre travail. Les prochaines années seront cruciales. Je suis convaincu que nos actions nous permettront de nous démarquer en matière de transports électriques. »
 
François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie
 
« La décarbonation du Québec passe inévitablement par une transition énergétique réussie. Notre gouvernement a mis en place des mesures pour soutenir les citoyennes et citoyens ainsi que le secteur industriel québécois pour réduire la consommation énergétique et remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables comme l’électricité, les bioénergies et l’hydrogène vert. Avec des mesures concrètes et des décisions politiques courageuses, comme l’interdiction de l’exploitation des hydrocarbures sur notre territoire, notre gouvernement marque un tournant historique et contribuera à construire un Québec plus prospère et plus vert. »
 
Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
 
Faits saillants : 
  • En 2019, les émissions totales de GES au Québec se chiffraient à 84,3 Mt éq. CO2, en hausse de 1,5 %. Pendant cette période, le PIB du Québec s’accroissait de 2,7 % en termes réels.
     
  • Le Québec se situait au premier rang pour le plus faible taux d’émission de GES par habitant des provinces et territoires canadiens, soit 9,9 t éq. CO2 par habitant. Les émissions du Québec représentaient 11,5 % des émissions canadiennes en 2019, lesquelles atteignaient 730,2 Mt éq. CO2, augmentant de 21,4 % depuis 1990.
     
  • Depuis 1990, la baisse de 2,7 % est principalement attribuable à la diminution des émissions des secteurs des industries et du chauffage résidentiel, commercial et institutionnel, de même que du secteur des déchets.
     
  • En 2019, les transports ont généré 43,3 % des émissions québécoises, soit 36,5 Mt éq. CO2. De 1990 à 2019, les émissions issues des transports ont augmenté de 34,6 %.
     
  • Le secteur de l’industrie arrivait en deuxième place en 2019, avec des émissions de GES de 24,8 Mt éq. CO2, ce qui représentait 29,4 % des émissions totales du Québec. Notons que les émissions de ce secteur ont diminué de 22,7 % au cours de la période 1990-2019. Le secteur résidentiel, commercial et institutionnel se classait, pour sa part, au troisième rang, avec 8,4 Mt éq. CO2 ou 10 % de l’ensemble des émissions québécoises.
     
  • L’inventaire des émissions de gaz à effet de serre est publié annuellement par le MELCC. Il est établi à partir de données recueillies auprès d’entreprises et d’institutions, en plus de se baser sur des données obtenues principalement de Statistique Canada, d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et de divers ministères et organismes gouvernementaux québécois. La disponibilité, le traitement et la préparation de ces données font en sorte que survient un décalage de deux ans entre la publication d'un inventaire et l’année visée par ce dernier.
     
  • Le Ministère révise les données chaque année pour y introduire, entre autres, des données statistiques qui n’étaient pas disponibles au moment de la compilation de l’édition précédente. Ainsi, les émissions sont recalculées pour toute la période lors de chaque nouvelle édition, ce qui permet d’avoir le bilan le plus près possible de la réalité. 
Liens connexes :
 
Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2019 et leur évolution depuis 1990 : www.environnement.gouv.qc.ca/changements/ges
 
Plan pour une économie verte 2030 :
www.quebec.ca/gouv/politiques-orientations/plan-economie-verte

 
– 30 –

SOURCES :

Rosalie Tremblay-Cloutier
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques,
ministre responsable de la Lutte contre le racisme et
ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 438 777-3777
 
Mathieu St-Amand
Directeur des communications
Cabinet du ministre
de l’Économie et de l’Innovation
et ministre responsable du Développement
économique régional
Tél. : 418 691-5650 
Claudia Loupret
Attachée de presse
Cabinet du ministre
des Transports et ministre
responsable de la région de l’Estrie
Tél. : 418 670-6413
 
Geneviève Tremblay
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Énergie
et des Ressources naturelles,
ministre responsable de la région
de la Côte-Nord et ministre
responsable de la région
de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Tél. : 418 654-8246

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile