Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Janvier 2018 : de la neige et des records en abondance dans le sud de la province

Quelques tempêtes hivernales ont apporté de la neige en abondance (66 cm, 142 %) au sud du Québec, en janvier, compensant un déficit observé en Arctique dans la moyenne québécoise (49 cm, 122 %). L’Arctique était aussi sous l’effet d’un froid anormal, de sorte que l’anomalie moyenne de température a été de -0,4 °C, au Québec, malgré des températures 0,3 °C plus chaudes que la normale de 1981-2010 au sud. Plusieurs journées de ce mois ressemblaient tout de même davantage à janvier 2016 et 2017, qui avaient été particulièrement doux.

La première semaine de 2018, à 5,7 °C sous les normales en moyenne, au Québec, concluait la vague de froid intense des Fêtes sur une température moyenne de -23,0 °C au sud. Quatre jours plus tard, le 11 janvier, cette même moyenne se situait plutôt à -2,5  C, une anomalie quotidienne de 14,7 °C qui pourrait bien rester la plus forte de 2018, puisqu’elle est la plus importante des douze derniers mois. Tombaient alors les records quotidiens de chaleur (223) et la pluie – plus de 80 % d’un total mensuel supérieur à la normale, autant au sud du Québec (14 mm, 184 %) qu’à l’échelle de la province (8 mm, 140 %). Après avoir atteint au sud un minimum de température moyenne de -25,6 °C le 14 janvier, le mercure surpassait par la suite les normales lors de onze des quinze derniers jours du mois.

Au total, les précipitations de janvier ont été au-dessus des normales au sud (82 mm, 145 %) et au Québec (58 mm, 123 %). La Montérégie, le Saguenay et le Bas-Saint-Laurent ont reçu par endroits plus du double des quantités de neige attendues. Au sud, le cumul moyen des chutes de neige de cet hiver (115 cm, 112 %) surpassait la normale, alors que le couvert de neige au sol était aussi plus chargé en eau (180 mm, 128 %) que la normale à la fin du mois. Pour plus de détails à ce sujet, voir la dernière partie de ce bulletin.

Chronologie des événements

Du 1er au 7 janvier, un temps des Fêtes particulièrement froid se poursuit. Les températures sont constamment sous les normales depuis le 21 décembre 2017, par une moyenne de 4,5 °C dans l’ensemble du Québec, et par une moyenne de 6,3 °C dans le sud. La température moyenne est de -22,1 °C au Québec et de -20,2 °C au sud. Quatre-vingt-un (81) records de froid quotidien s’ajoutent aux 80 records établis en décembre. Seule exception à la règle : il fait jusqu‘à 2 °C plus chaud que la normale en Minganie et sur la Basse-Côte-Nord durant cette période!

Le 4 janvier, on fait état d’une « bombe météo », notamment dans l’est du Québec. Une neige abondante tombe principalement au sud du Saint-Laurent, du Centre-du-Québec à la Gaspésie, et particulièrement dans l’est du Québec. Il tombe en effet jusqu’à 70 cm au parc national du Bic et 122 cm à Saint-Gabriel-de-Rimouski, du 4 au 5 janvier. Sur la Côte-Nord, Baie-Comeau en reçoit aussi 64 cm. Des rafales de vent de 75 à 90 km/h accompagnent la neige à plusieurs endroits au sud de la province.

Le 11 janvier est la journée la plus chaude de ce mois, avec une température moyenne de -2,5 °C au sud et de -12 °C au Québec. L’anomalie moyenne est de 8,8 °C au Québec et de 14,7 °C au sud, la plus forte des douze derniers mois, où le maximum moyen est de 5,1 °C. Du 11 au 13, 223 records quotidiens de chaleur sont établis.

Les 12 et 13 janvier, le passage d’un intense front froid provoque une tempête hivernale au sud de la province. Les températures initialement chaudes apportent 11 mm de pluie en moyenne au sud (plus de 80 % du total mensuel), plus de 30 mm dans l’extrême sud et jusqu’à 68 mm à Drummondville. Les précipitations tournent ensuite à la neige, notamment de part et d’autre du Saint-Laurent, de la Montérégie à la Gaspésie, où en on observe plus de 25 cm et un maximum de 60 cm à Padoue au Bas-Saint-Laurent. Arrivé du nord-ouest, le front froid entraîne une baisse du mercure de près de 30 °C (-29,9 °C) en 48 heures, en moyenne, au sud du Québec, et en 24 heures localement (-28,8 °C à Sutton, en Estrie).

Le 14 janvier est la journée la plus froide de ce mois, avec une température moyenne quasi uniforme de -26 °C (-25,6 °C au sud et -26,4 °C au Québec). À une dizaine de localités, il s’agit du 14 ou du 15 janvier le plus froid depuis le début des observations. La vague de froid nous a ainsi fait passer de chaleur record à froid record, en quelques heures!

Les 19 et 20 janvier, de 10 à 25 cm de neige s’accumulent par endroits au nord du 48e parallèle, notamment au Saguenay—Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord. Le 20, les températures sont tout de même 8,5 °C au-dessus des normales, en moyenne, au sud de la province, établissant 43 records quotidiens de chaleur.

Les 22 et 23 janvier, une nouvelle tempête amène de 25 à 30 cm de neige sur plusieurs localités de l’Abitibi-Témiscamingue à la Côte-Nord et, plus au sud, de la Montérégie à la Gaspésie. Dans l’extrême sud, la pluie est de la partie, plus de 10 mm s’ajoutant localement de Gatineau à la rive sud de Québec, et 30 mm tombant à Farnham et Granby, en Montérégie. La pluie verglaçante occasionne une panne électrique dans plus de 60 000 foyers à Montréal, en Montérégie, au Centre-du-Québec, en Estrie et en Outaouais.

Du 26 au 28, un autre redoux arrive, vingt-neuf (29) nouveaux records quotidiens de chaleur sont établis et les températures sont à 8,7 °C au-dessus des normales les 27 et 28, en moyenne, au sud de la province.

Hiver 2017-2018 : plus de neige que la normale, mais moins qu’en 2008 et 2017

À la fin janvier, le couvert de neige au sol était plus épais que la normale, en moyenne, au Québec (53 cm, 120 %) et au sud de la province (61 cm, +12 cm, 118 %), où il était également plus chargé en eau (180 mm, +43 mm, 128 %) que la médiane historique. Le couvert de neige contenait plus d’eau que la normale dans les régions hydrographiques de la baie des Chaleurs et de Percé (+48 mm), du nord-ouest du Saint-Laurent (+30 mm) et du Saguenay—Lac-Saint-Jean (+63 mm). À l’inverse, plusieurs bassins versants au sud du 49e parallèle se trouvaient plutôt en déficit, notamment en Outaouais (Coulonge, Gatineau et du Lièvre), en Montérégie (Saint-François) et dans la Chaudière-Appalaches (Chaudière et Etchemin).

Avec la neige abondante de janvier, le cumul des chutes de neige après les deux premiers mois de l’hiver 2017-2018 était plus élevé que la normale, en moyenne, au Québec (92 cm, 108 %) et au sud de la province (115 cm, 112 %). À titre comparatif, au sud de la province, le cumul moyen était à ce moment de 148 cm en 2017 et de 124 cm en 2008, année record pour plusieurs localités.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Température (°C) Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale -16,0 -0,8 Normal
Moyenne -20,8 -0,4 Normal
Minimale -25,5 0,0 Normal
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile