Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca

Réserve écologique Rolland-Germain

Située à environ 30 kilomètres au nord de Maniwaki, la réserve écologique Rolland-Germain, d'une superficie de 1366 hectares, est bordée à l'ouest par le lac Lytton. Elle appartient à la municipalité régionale de comté La Vallée-de-la-Gatineau.

Le site protège des écosystèmes représentatifs de la région écologique de la Moyenne Gatineau, laquelle appartient au domaine de l'érablière sucrière à bouleau jaune.

La région offre l'aspect d'une pénéplaine formée de collines dont l'élévation passe de 250 à 500 mètres, et creusée par des vallées de rivières et des bassins lacustres. Elle appartient aux hautes-terres du Bouclier précambrien et le substrat rocheux est constitué de gneiss, quartzites et calcaires cristallins. Ces roches sont recouvertes de tills glaciaires d'épaisseur variable, selon la position sur la pente. Les sols qui s'y sont développés sont principalement des podzols, des brunisols et des sols organiques de type mésisols.

La forêt occupe 95 % du territoire de la réserve écologique. Les principaux groupements végétaux y sont: plusieurs sous-associations de l'érablière sucrière à bouleau jaune, dont celle à tilleul, à hêtre ou à pruche, la prucheraie à bouleau jaune et la tremblaie à bouleau blanc. Les sols moins bien drainés sont colonisés par la cédrière occidentale à oxalide de montagne, la cédrière à bouleau blanc et la cédrière à épinette noire.

Il est à noter que l'érable de Pennsylvanie et le hêtre à grandes feuilles atteignent ici leur limite nord de distribution. Il en va de même pour le chêne rouge, dont quelques individus ont été aperçus dans la prucheraie et dans l'érablière. La diversité des couverts forestiers et leur état naturel favorisent une diversité faunique équivalente. Des indices de présence de l'orignal, du cerf de Virginie, du lièvre d'Amérique, du raton laveur et de l'ours noir ont été relevés.

La réserve écologique est nommée en l'honneur du frère Rolland Germain (1881-1972), figure ayant grandement marqué notre histoire des sciences naturelles. Dès son arrivée de France en 1905, il s'associa au frère Marie-Victorin pour ses travaux d'herborisation, qui aboutirent à la production de la Flore laurentienne. De 1914 à 1926, il enseigna à Ottawa, ce qui lui permit d'étudier plus à fond la flore de l'Outaouais. Il reprit les notes manuscrites du frère Marie-Victorin afin de les enrichir et produire la Flore de l'Anticosti-Minganie, en 1969. À sa retraite, il offrit son herbier personnel à l'Université de Sherbrooke; l'herbier de cette institution en porte aujourd'hui le nom.

Début du document

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020